United Divisions Team
Bienvenue sur le forum de la United divisions team.
Libre à vous de voir les nouveaux messages!
Pensez à vous présenter si c'est votre 1er visite!
A bientôt sur nos viseurs!

Grand glossaire de l'airsoft

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grand glossaire de l'airsoft

Message  Champi le Lun 9 Juil - 18:48

A - Alpha


AEG : Automatic Electric Gun. Réplique airsoft utilisant un moteur électrique connecté à une batterie pour compresser puis relâcher le piston qui propulse l'air nécessaire au départ de la bille. Le principe de fonctionnment des AEG est donc en fait identique à celui des springs *, sauf que le réarmement du piston ne se fait pas manuellement, mais à travers le moteur électrique.

Airsoft: Les lanceurs d'airsoft sont des répliques d'armes à l'échelle 1 qui tirent des billes en plastique de 6 ou 8 mm de diamètre par la force de l'air comprimé. Le loisir de collectionner de telles répliques ou de les utiliser pour un sport par équipes est communément appelé airsoft. Un autre terme utilisé pour désigner l'airsoft est "softair".




B - Bravo


Backup : C'est votre réplique secondaire ou de secours, utilisée quand il est impossible ou moins pratique de se servir de sa réplique principale, par exemple si celle-ci est vide ou que vous avez besoin de quelque chose de moins encombrant lors d'une progression. Pour des raisons pratiques, le backup est le plus souvent une réplique d'arme de poing, mais il pourrait à la rigueur s'agir aussi d'un petit AEG comme un Uzi ou une MP5.

Barillet : On appelle barillet le cylindre tournant des revolvers, dont la fonction est à la fois de servir de chargeur de munitions et de chambre de tir. Les barillets des armes réelles peuvent contenir de 6 à 8 cartouches. Ceux employés en airsoft contiennent le même nombre de douilles (étuis) factices, qui, eux, peuvent cependant héberger plusieurs billes.

Batterie : Une batterie fournit l'énergie nécessaire au fonctionnement d'un AEG. Une batterie standard est généralement composée de plusieurs éléments (accumulateurs ou accus) pour avoir une puissance de 8,4 volts sous 1200 milliampères (mA). La forme peut varier d’un AEG à l’autre en fonction du logement prévu. On peut se procurer des batteries de plus de 1200 mA pour avoir plus d'autonomie (1200 mA égalent environ 1000 coups tirés).

BB's : Ball Bullet's. La "munition" en airsoft: de petites billes plastiques de 6 (parfois 8)mm de diamètre, dont le poids peut varier de 0,12 g à 0,43 g (0,20 et 0,25 g sont cependant les plus usuels) et dont il existe de grandes différences de qualité. Ces BB's sont inertes, c'est-à-dire non nocives pour l'environnement, mais pas biodégradables et cela malgré la publicité contraire de certains revendeurs. Actuellement un seul fabricant offre des BB's biodégradables, à savoir Excel. Vu qu' Excel vend aussi de BB's inertes, à moitié prix des biodégradables, vérifiez toujours avant l'achat que sur le sachet est bien marqué en grandes lettres le mot "BIO".

Bolt action : Principe de fonctionnement d'une réplique suivant lequel on réarme le fusil à l'aide d'un levier de réarmement après chaque coup tiré. Une véritable arme utilisant ce système est appelée "arme à répétition".

Bullpup : Conception du fusil d'assaut qui consiste à placer la chambre et le chargeur en arrière du couple poignée-détente, et qui présente l'avantage de pouvoir placer dans une arme assez compacte un canon relativement long (et de gagner ainsi en précision). Les exemples les plus courantes de ce design sont le FAMAS, le Steyr AUG, le P90.

Burst-fire : Mode de tir dans lequel l'arme va tirer une nombre de coups déterminé (une rafale ou un "burst") pour chaque pression sur la détente. Le nombre de coups tirés est limité à 2 ou 3 billes. C'est une conception qui peut s'avérer utile pour les armes à feu réelles, leur permettant une bonne cadence de tir tout en conservant une assez bonne précision. En airsoft l'effet de recul n'existe pas, donc l'option du burst-fire n'y trouve pas trop d'utilité, à moins de la considérer comme essentielles au réalisme de la réplique.




C - Charlie


Canon : Tube de métal de diamètre légèrement supérieur à celui de la munition tirée, servant à diriger le projectile dans une direction précise. La précision croît généralement avec la longueur du canon. En airsoft il existe des canons dits "de précision", dont le diamètre intérieur se rapproche très sensiblement de celui de la bille (çela va de 6,04 à 6,01 mm), ce qui permet, sous réserve d'usage de billes de qualité, parfaitement rondes et ne risquant pas de se bloquer dans le canon, de diminuer la perte d'air propulsant la bille et de la rendre ainsi plus rapide et précise. Attention à ne pas confondre le canon interne (dont est question ici) et le canon externe, qui recouvre le canon interne et représente la partie extérieure (cosmétique) d'une réplique d'airsoft.

Carabine : Arme de longueur moyenne (750 mm), suffisamment courte pour pouvoir servir en CQB* et suffisamment longue pour être précise à moyenne portée. De bons exemples en sont le CAR15 et le M4A1. Voir aussi: PM et fusil d'assaut.

Chambre : Sur une arme réelle, c'est la partie du canon où la munition qui va etre tirée se trouve et dont la forme y est adaptée. Sur une réplique d'airsoft, c'est la même chose, c'est également le siège du hop-up* s'il y en a un.

Chargeur : Réservoir amovible des munitions, acheminant ces dernières vers la chambre.En airsoft, la fonction du chargeur est identique à une arme réelle, il contient les billes. Il en existe plusieurs types. Les chargeurs standard sont ceux qui sont fournis à l'achat d'une réplique, leur contenance varie autour de 25 billes pour les pistolets et 40 à 70 billes pour les fusils selon le modèle. Les chargeurs hi-cap* vendus en option contiennent autour de 200 à 300 billes, il en existe même pouvant contenir jusqu'à 2500 billes.

CP : Checkpoint. Point de contrôle.

CQB : Close Quarter Battle. Ce terme signifie que l'action se déroule en milieu clos et rapproché, par exemple un bâtiment. Un affrontement CQB typique peut avoir lieu à des distances inférieures à 5 mètres.

Culasse : Élément mobile d'une arme formant notamment l'interface de la chambre et du chargeur et effectuant au moment du tir un mouvement translatoire de va-et-vient. Dans son mouvement arrière engendré par la poussée des gaz ou la manipulation du tireur, la culasse éjecte l'étui (douille) vide à l'aide de la griffe de l'extracteur et réarme la masse percutante (marteau ou chien). Dans son mouvement avant, provoqué par le ressort récupérateur, elle prélève un nouveau projectile dans le chargeur et l’introduit dans la chambre. Sa fonction est quasiment identique sur les répliques airsoft, sauf qu'il n'y a pas d'étui vide à éjecter.




D - Delta


Détente : Pièce du mécanisme de mise à feu sur laquelle le tireur appuie pour faire partir un coup. Elle entraîne la gâchette (terme qui est souvent, mais erronément, utilisé comme synonyme de détente), ce qui aura pour effet de relâcher la masse percutante et provoquer le départ du coup.

Double-action : Une arme fonctionnant en mode double action offre la possibilité d'armer le mécanisme de percussion en actionnant sa détente. Dans le cas d'une arme de poing cela signifie le plus souvent que durant la course de la détente, pressée par le tireur, la masse percutante s'armera peu à peu jusqu'à atteindre un point de décrochage puis s'abattra violemment afin de provoquer la percussion. Une arme fonctionnant en double-action peut fonctionner en simple action, l'inverse n'est pas possible.
Cette définition ne s'applique qu'aux pistolets, les autres types d'armes fonctionnant différemment. Le principe est identique pour les répliques de pistolets. Voir aussi : Single-action.

Dual : Façon de jouer à la John Woo, avec une réplique dans chaque main, en général du même modèle, et en tirant à mort !




E - Echo


EBB : Electric Blow Back. Réplique d'arme de poing dont la culasse est mobile et se déplace à chaque tir comme sur une arme véritable. Le piston est armé grâce à un petit moteur, alimenté par des piles conventionnelles. Répliques généralement très bon marché, mais ne jouissant pas de la meilleure réputation côté qualité et précision. Voir aussi: GBB*, NBB*.




F - Foxtrot


FPS : Feet Per Second (pieds/seconde). Unité de mesure de la vitesse de la bille en sortie de canon. Les revendeurs indiquent la puissance d'une réplique d'airsoft par référence aux FPS d'une bille de 0,20 g.

Friendly fire : Tir ami, sur les membres de la même équipe, la plupart du temps parce qu’ils ont été erronément pris pour des adversaires ou parce qu’ils se trouvaient malencontreusement dans la ligne de tir d'un coéquipier.

Full auto : Tir en rafale. Une arme dont le sélecteur de tir est placé sur "rafale" tire tant qu'elle n'est pas vide ou que le tireur ne relâche pas la détente. Il en va de même pour une réplique d'airsoft. Voir aussi: Semi-auto* et Burst-fire*.

Fusil à pompe : Les fusils à pompe sont des armes de gros calibre (calibre 12 ou 16 ou chevrotine) qui doivent être réarmés manuellement après chaque coup. Les répliques de fusils à pompe sont alimentées par des cartouches factices contenant 30 billes chacune qui tiennent donc lieu de chargeur. Chaque coup tire 3 billes, une fois que la cartouche est vide, il faut en mettre une autre (la réplique ne contient qu'une cartouche, à la différence de l'arme réelle). Cela en fait des répliques encombrantes et lentes, précises uniquement de près mais qui ont la vertu d'intimider fortement l'adversaire.


Fusil d’assaut : Arme longue (plus de 70 cm) automatique de guerre.




G - Golf

Gâchette : La gâchette est une pièce du mécanisme d'une arme dont la fonction est de maintenir le marteau dans une position autre que celle de l'abbatue. Une pression sur la détente par le tireur a pour effet d'entraîner la gâchette, qui va relâcher le marteau et ainsi provoquer par l'action de ce dernier sur le percuteur le départ du coup.

GBB : Gas Blow Back. Ce sont les répliques d'armes de poing fonctionnant avec du gaz (CO²). Il existe deux types de GBB, ceux dont le chargeur contient un compartiment muni d'une valve que l'on remplit avec une bonbonne (à la manière d'un briquet rechargeable) et ceux qui sont alimentés par un sparclette de CO² à usage unique, que l'on place directement dans le chargeur et qui permettra une autonomie d'environ 4 chargeurs. Le gaz est utilisé pour propulser la bille mais également pour faire bouger la culasse à chaque coup tiré comme sur une vraie arme. Pour les puristes, ce côté réaliste est essentiel, d'autres sont plus pragmatiques car naturellement, la consommation de gaz augmente fortement avec ce système. Un autre inconvénient des répliques à gaz est que le CO² est très sensible aux conditions atmosphériques et fonctionne mal quand il fait froid. Voir aussi: NBB*.

Gear : On désigne par gear tous les éléments d'une tenue (veste, pantalon, genouillères, sac à dos, string de combat...

Gearbox : La gearbox est la boite à pignons des AEG*. Elle est constituée d’un jeu de pignons et d’engrenages qui permettent le mouvement de la tête de piston afin propulser les billes. Des modifications peuvent y etre apportées par un professionnel ou quelqu'un qui s'y connaît afin d'augmenter la puissance de la réplique.

Ghillie suit : Tenue de camouflage spéciale souvent utilisée par les tireurs d'élite. Elle consiste en des bandes floconnneuses à couleurs de camouflage, fixées à un filet porté au-dessus de la tenue de camouflage normale. L'effet est celui d'un arbuste ambulant ou d'un tas de feuilles et de branchages, pratiquement invisible même à courte distance.




H - Hotel

Hi-cap : Chargeur à haute capacité (autour de 300 billes), disponible en option pour tous les AEG* et permettant de tirer de longues rafales sans devoir changer de chargeur. Les billes se trouvent en vrac dans un réservoir et sont remontées jusqu'au puits de chargeur par une molette située sous le chargeur. Or, plus le réservoir se vide, plus les billes restantes se font remarquer par un joli son de crécelle, pouvant révéler la position d'un joueur.
Il en existe aussi des hi-caps d'une contenance encore plus grande (de 600 à 1200 billes), connus sous le nom de "drum magazine", et qui fonctionnent avec un petit moteur électrique). On trouve également puis il y a encore l' ammobox, disponible pour les répliques de mitrailleuses légères (M249 par exemple), qui peut contenir le nombre phénoménal de 2500 billes.
Les accros du réalisme reprochent au hi-cap justement ce nombre de billes n'ayant absolument plus rien en commun avec les quelques 30 cartouches contenues dans un chargeur réel. Mais souvent la réalité d'un budget restreint force à l'achat d'un seul hi-cap au lieu de plusieurs chargeurs standard. En outre, la capacité d'un hi-cap ne fait au juste que compenser le manque de précision et la faible portée des répliques.

Highlander : Nom tiré du film du même nom, attribué à un joueur malhonnête qui ne se veut jamais mort, même pas après de multiples touches.

Holster : Il s’agit d’un étui adapté au port d'une arme de poing en y permettant un accès rapide. Il en existe plusieurs types, se portant sous l’aisselle (holster d’épaule) sur la ceinture ou sur la cuisse (holster tactique).

Hop-up : Le système Hop Up se présente sous la forme d'un ergot en plastique se situant dans la partie haute à l'interieur du canon. Ce mecanisme permet à la bille de tourner à l'interieur du canon sur son propre axe et ainsi corriger la gravité liée a la masse de celle ci. Le phénomene resultant permet d'obtenir un tir et plus linéaire, donc plus precis sur une plus grande distance. Ce type de systeme nécessite l'utilisation de billes plus lourdes afin d'eviter quelles ne s'envolent. Il faut donc utiliser des billes de 0.20g pour un modéle Hop Up ayant une puissance comprise entre 0,5 et 1 joule et des billes de 0.25g pour un modéle Hop Up ayant une puissance de 1 joule ou plus. Il est possible sur certains modèles d'ajuster le Hop-Up.

Huile siliconée : C'est une huile liquide en spray utilisée dans l’entretien de son matériel d'airsoft. Elle permet de lubrifier les pièces mobiles, diminuant les frottements et donc améliorant les performances. Elle préserve de fait l’ensemble des pièces d’une usure trop rapide et crée une couche protectrice qui évite le vieillissement des plastiques externes. A long terme, le lanceur sera moins cassant et les pièces métalliques auront moins tendance à s’oxyder.
avatar
Champi

Messages : 786
Munitions : 2902
Date d'inscription : 09/07/2012
Age : 29
Localisation : Arkhangelsk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand glossaire de l'airsoft

Message  Champi le Lun 9 Juil - 18:48

I - India


Iron sights : Organes de visée mécaniques, intégrés à l'arme, le cran de mire en début de canon et le guidon en fin. Il faut aligner les deux avant de tirer pour etre précis.




J - Juliet


Joule : La joule est l'unité de mesure de l'énergie. La puissance des répliques d'airsoft est exprimée en joules, de 0,08 à moins de 2 joules. L'énergie nécessaire pour propulser des billes dépend de leur poids, il faut donc choisir ses billes en adéquation avec la puissance de sa réplique. Des billes trop légères iront se perdre dans toutes les directions en sortie de canon, des billes trop lourdes n'iront pas bien loin. Voir aussi: FPS*.




K - Kilo


KIA : Killed In Action. Mort au combat. Un joueur touché en cours d'une partie par une bille à un endroit quelconque de son corps ou de son équipement doit se déclarer "out", c'est-à-dire éliminé. Les ricochets ne sont pas pris en compte. Les mains en l'air et son masque encore toujours bien en place, le joueur éliminé doit se diriger vers la zone neutre, où il doit rester jusqu'à la fin de la partie, à la suite de laquelle une autre partie débute, il peut alors réintégrer le jeu. Un joueur KIA n'a pas le droit de communiquer aux autres joueurs des informations, par exemple au sujet de l'emplacement de l'ennemi. Les morts ne parlent pas. Voir aussi: MIA et WIA.




L - Lima

Laser : C'est l'acronyme de "Light Amplification by Stimulated Emission of Radiations" (Amplification de lumière par émission stimulée de radiations). Aide à la visée projetant un petit point rouge (ou vert) sur la première surface qu'il rencontre. Très apprécié par les joueurs, le pointeur laser permet de ne pas viser avec soin vu que l'on voit à distance vers où le canon de la réplique pointe. Il faut toutefois etre extrêmement vigilant avec ces appareilset utiliser lors de parties uniquement des lasers de classe II ou II A, dans le cas contraire une exposition sur la rétine, même inférieure à une seconde, peut provoquer une cécité partielle ou totale. Même avec un laser de classe II ou II A, il faut éviter autant que possible de le projeter dans les yeux de quelqu'un (une exposition d'environ une seconde est innoffensive mais peut s'avérer dangereuse si elle est répétée ou prolongée). Voir ce lien pour plus d'explications.


LoF : Line of Fire. Ligne de tir. Un joueur devancé par quelqu’un de sa propre équipe doit s’orienter de façon à ce que lors d’une attaque son co-équipier ne se trouve pas dans sa ligne de tir. Voir aussi: friendly fire*.

Lunette : Les lunettes sont des organes de visée optiques se composant de lentilles permettant de grossir la cible et de rendre alors le tir plus précis. Des lunettes existent en plusieurs grossissements (la faible portée des armes airsofts rend inutile tout grossissement au-dessus du facteur 1,5) et avec des accessoires améliorant leurs performances (p.ex. lentilles anti-reflet qui, comme le nom l'indique, empêchent les reflets du soleil sur la lentille qui trahissent normalement votre présence à l'adversaire).
Les lunettes de protection occulaire sont également un équipement obligatoire pour quiconque assiste à une partie d'airsoft.




M - Mike


Mike Mike : Mad Minute. Feu concentré de toutes les armes disponibles pour une courte durée de temps.

Milsim : Abréviation de MILitary SIMulation, en Français "simulation militaire".Le milsim est une approche de l'airsoft qui requiert un réalisme très poussé, qui va des tenues aux répliques, en n'utilisant que les équipements réellement utilisés. Les chargeurs des répliques sont des "real cap" (capacité réelle, autant de billes dans la réplique que de cartouches dans l'arme). Cela inclut également le nombre de joueurs par unité, la façon de se déplacer, de communiquer, une chaîne de commandement... Les milsimeurs ont à coeur de recréer à l'identique lors de leurs parties ce qu'est ou pourrait etre une mission de combat réelle. A ne pas confondre avec les reenactors qui sont plus des collectionneurs qui font de la reconstitution historique que de réels joueurs.

Minigun : Les miniguns sont des mitrailleuses légères comportant plusieurs canons qui tournent comme on peut voir dans certains films. La cadence de tir est énorme, c'est pour cela que ces armes possèdent plusieurs canons, un seul canon chaufferait et fondrait très rapidement avec une cadence pareille. Il n'existe pas de répliques de ces armes à l'échelle 1, seulement des répliques à l'échelle 1/3 (plus courtes), tirant des billes à très faible puissance (moins de 0,08 joules) et à la cadence ridicule de 5 à 7 billes par seconde. Elles sont alimentées par 4 piles LR6 (AA), leur faible puissance autorise les mineurs à se les procurer.

MIA : Missing In Action. Porté disparu au combat. Il est préférable de s’équiper d’un sifflet pour annoncer les fins de partie, car de simples cris "fin de partie" ne sont pas nécessairement entendus par tout le monde si le terrain est vaste, ce qui risque de résulter parfois en de très longs temps d’attente avant que des joueurs MIA soient retrouvés et de pouvoir commencer une nouvelle partie. L'emploi de radios peut aussi s'avérer très utile. Voir aussi: WIA* et KIA*.




N - November


NBB : Non Blow Back. Les NBB sont des répliques de pistolets fonctionnant à gaz comme les GBB* mais dont la culasse est immobile lors du tir. Cela enlève certes un peu de réalisme, mais ce sont néanmoins des répliques d'airsoft très fiables et précises, permettant en outre des économies de gaz substantielles. Le système de stockage du gaz des NBB est identique à celui des GBB*. Voir aussi: GBB*.

NVG : Night Vision Goggles, lunettes de vision nocturne. C'est un dispositif servant à voir dans l'obscurité ou le noir total. Certains airsofteurs n'hésitent pas à dépenser des fortunes (de 300 à 2000 €) pour s'en procurer, autant pour le côté pratique lors de parties de nuit que pour le style. Il faut savoir cependant que la législation française n'autorise la possession de ce type d'appareil que s'il encombre au moins une main de l'utilisateur (sous forme de jumelles ou de monoculaires par exemple). Monter des NVG sur une réplique ou sur un casque de manière à avoir les mains libres est donc prohibé.
Explications techniques pointues ici pour ceux qui le désirent.

Newbie : Terme très usité dans de nombreux milieux (hacking, jeu vidéo en ligne...) et par extension dans notre cas en airsoft, qui désigne quelqu'un de nouveau dans cet univers et qui par conséquent ne s'y connait pas encore (mais ce n'est pas un synonyme de nul ou de noob).




O - Oscar


OPCOM : OPerational COMmand. Commandant des opérations. Pouvoir donné à un commandant pour assigner des missions ou des tâches particulières à des commandants subordonnés, pour déployer des unités ou pour réassigner des forces, comme il le juge nécessaire.

OPFOR : OPposing FORce. L’ennemi.




P - Papa


Percuteur : Frappé par le marteau ou relaché directement par la gâchette dans le cas du chien, le percuteur va frapper à son tour l'amorce située à l'arrière la cartouche pour provoquer ainsi la mise à feu de la charge propulsive de la cartouche sur une arme réelle. Sa fonction est sensiblement identique sur une réplique, il sert à libérer une dose de gaz pour propulser une bille.Sur certaines répliques (notamment les springs*, sa fonction est purement décorative).

Pistolet : Un pistolet est une arme de poing ne possédant pas de barillet mais un chargeur pour stocker les munitions.

Piston : Le piston d'une réplique sert à compresser l'air qui propulse les billes. Situé dans un cylindre, le piston est d'abord armé (tiré en arrière pour laisser l'air rentrer dans le cylindre) par un ressort. Quand le ressort est relâché, le piston est poussé rapidement dans le cylindre, forçant ainsi l'air à s'échapper par le canon. S'il y a une bille dans la chambre, l'air l'entraîne évidemment hors du canon. Le coup vient de partir.

PL : Patrol Leader. Chef de patrouille.

PM : Pistolet-mitrailleur (SMG pour SubMachine Gun en anglais). Se dit d'une arme automatique courte (moins de 60 cm) pouvant etre épaulée si elle est munie d'une crosse (rétractable dans la plupart des cas) ou tenue comme une arme de poing, nconçue pour les actions en milieu restreint (voir CQB*) possédant souvent une cadence de tir très élevée. Les exemples les plus connus de pistolets-mitrailleurs sont le MP5, le Uzi, le Mac-11... Voir aussi: carabine* et fusil d'assaut*.

Point man : L'homme de tête. C'est le premier homme d'une patrouille ou d'une formation de soldats qui décide de la direction à emprunter en fonction du terrain. Il se doit d'etre observateur et silencieux. Sa position n'est pas confortable, car c'est le plus exposé au danger (marcher sur une mine, recontrer des ennemis embusqués...), mais il doit rester concentré car il est le guide de son équipe et de lui dépend la vie de ceux avec qui il se trouve.

POW : Prisoner of War. Prisonnier de guerre.




Q - Quebec


QG : Quartier Général. En anglais HeadQuarters (HQ). Endroit d'où les dirigeants militaires exercent leurs fonctions. On parle également du Grand Quartier Général, en abrégé GQG.
avatar
Champi

Messages : 786
Munitions : 2902
Date d'inscription : 09/07/2012
Age : 29
Localisation : Arkhangelsk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand glossaire de l'airsoft

Message  Champi le Lun 9 Juil - 18:49

R - Romeo


Real steel : Dans le langage airsoft, on désigne une arme réelle par cette expression.

Red dot : Point rouge. Organe de visée optique projetant un point rouge sur une lentille se trouvant à l'intérieur du tube de visée. Un red dot permet de viser plus facilement et plus rapidement qu'avec de simples iron sights*. Il permet de conserver un champ de vision assez large,et a l'avantage non négligeable de ne pas dévoiler à la cible qu'elle est en ligne de mire à contrario d'un pointeur laser*.

RESCO : REcherche et Sauvetage de COmbat. Opération coordonnée utilisant des procédures préétablies de détection, localisation, identification et récupération d'équipages d'aéronefs tombés en territoire hostile en temps de crise ou de guerre.

Revolver : Arme de poing dont l'alimentation en munitions se fait a l'aide d'un barillet. Sur une réplique, le barillet contient le gaz et les billes, placés dans des douilles factices.

RIF : Régiment d'Infanterie de Forteresse.

RIS : Rail Interface System. Accessoire initialement créé par Knight's Armament pour le fusil d'assaut M4A1 Carbine. C'est en fait un système dans lequel des rails sont montées sur l'arme à la place d'une poignée conventionnelle, permettant ainsi d'y fixer de nombreux accessoires (bipied, poignée, lampe tactique, lunette de visée, red dot...).Sa variété d'usages possibles a cependant mené très rapidement à son adaptation pour d'autres plateformes d'armes.

RoF : Rate of Fire. Nombre de coups tirés par minute. Un RoF de 600/min. signifie qu'en full auto* une arme tire 10 coups par seconde. Normalement exprimé en RPM (Rounds per minute).




S - Sierra


Selective-fire : Des armes possédant la capacité de sélectionner différents modes de tir (mode semi-automatique, automatique, burst-fire), selon la position du sélecteur de tir de l'arme.

Semi-auto : C'est un un mode selon lequel les opérations de tir sont manuelles et les opérations de rechargement automatiques. Chaque pression sur la détente tire un coup et introduit un nouveau projectile dans la chambre de tir. Il faut néanmoins relâcher la détente pour pouvoir tirer à nouveau.

Silencieux : C'est un accessoire monté sur une arme, en bout de canon, dont la vocation est de rendre tout départ de coup de feu presque inaudible. Son efficacité est en réalité relative, le coup de feu produit un son différend, plus atténué, rendant plus difficile la localisation du tireur. Il subsiste en outre les autres bruits inhérents à un départ de coup, à savoir ceux du marteau sur le percuteur et du mouvement de la culasse. L'efficacité du meilleur silencieux du monde vient en fait surtout de l'arme avec laquelle il est associé, à savoir un pistolet de chez HK-USP qui est muni d'un arrêtoir de culasse manuel. Le seul bruit qui est entendu est le "clic" du marteau sur le percuteur, mais il faut réarmer la culasse après chaque coup. De plus, un silencieux est néfaste pour une arme. Son principe d'action est la compression des gaz et de l'air dégagé par un coup de feu qui est emprisonné par les chicanes qu'il contient avant de refluer vers le canon de l'arme. A force, le canon de l'arme se dilate de plus en plus, ses rayures internes s'abiment et il devient nécessaire de le remplacer.
En airsoft (parce que c'est quand même ce qui nous intéresse...), sa fonction est surtout esthétique car le bruit d'une réplique vient surtout de son moteur et de ses engrenages. Il lui est tout de même attribué de diminuer très légèrement le bruit du claquement du piston, mais sa propriété la plus intéressante est de guider un peu la bille. Etant de diamètre interne un peu plus large que le canon, il évite que la bille tirée soit brutalement déventée en sortie de canon, les pressions internes et externes de la répliques étant différentes.

Single-action : Mecanisme d'une arme qui nécessite d'armer le chien ou le marteau (à la main ou par recul de la culasse) avant de pouvoir tirer. Voir aussi: double-action*.

Sniper : Tireur isolé, de précision, muni d'une arme particulièrement apte au tir à longue distance, équipée d'un canon long et précis et d'une lunette puissante.
En airsoft, les répliques de fusils de précision fonctionnent le plus souvent selon le mode bolt action*. Elles sont plus puissantes que les autres (400 à 450 FPS) pour permettre le tir à longue distance (de 70 à 100 m maximum).

Soft Air : Nom de la marque du précurseur des répliques d'airsoft que nous connaissons ajourd'hui, produit par Daisy (mieux connu pour ses armes de tir sportif fonctionnant au CO²). Les armes softair utilisaient des cartouches en plastique contenant des billes de 7 mm de diamètre. Ce système était certes très réaliste, mais nécessitait beaucoup de temps pour recharger l'arme, de sorte qu'il a finalement été retiré du marché. De nos jours le terme "soft air" se retrouve encore parfois, mais dans ce cas utilisé comme parfait synonyme d'airsoft.

SP : Start Point. Lieu et heure à laquelle une opération est supposée commencer.

Spring : Ce sont les "pistolets à billes" de notre enfance, fonctionnant en manuel (coup par coup). Ce sont les répliques les plus répandues et les moins coûteuses (à partir de 10 ou 20 euros), mais qui ne valent pas grand-chose. Finition, précision et portée laissent à désirer. Les billes sont propulsées grâce à de l'air compressé par un piston. C'est en fait le même mécanisme que celui rencontré chez les AEG*, sauf que les springs n'ont pas de moteur pour armer le piston. Les springs sont essentiellement présents dans la gamme des armes de poing, mais il y en a aussi quelques rares exemples dans la gamme des armes longues. La puissance d'un spring ne dépasse normalemnet pas les 0,5 joule.

Stock : Une réplique "stock version" est une réplique d'origine, sans upgrade*. Stock est aussi la traduction anglaise du mot "crosse".




T - Tango


TM : Tokyo Marui. Companie japonaise actuellement leader (sinon la plus connue) sur le marché de l'airsoft, en fait le premier producteur des répliques telles que nous les connaissons aujourd'hui, largement prédominante dans la fabrication et la distribution de springs et d'AEG de qualité.

Tracer unit : Accessoire se fixant en bout de canon d'une réplique, muni d'un flash qui illumine des BB's spéciales phosphorescentes dès qu'elles sortent du canon. Il est utilisé surtout pour le fun de recréer l'illusion des "balles traçantes" des armes réelles, est n'est donc utile que la nuit.




U - Uniform


Upgrade : Opération qui consiste à remplacer des éléments standard du mécanisme interne des répliques (surtout les AEG*) par des éléments renforcés de meilleure qualité que ceux d'origine, afin d'en augmenter la puissance, la portée et d'accroitre sa précision. Un upgrade réduit cependant souvent la durée de vie d'une réplique, surtout si le travail est mal fait ou les pièces de mauvaise qualité parce que le matériel, davantage sollicité, s'use plus rapidement. Le législateur a limité la puissance des répliques à moins de deux joules (environs 450 FPS), bien que le règlement intérieur de la plupart des clubs d'airsoft prévoit cependant une limite plus stricte de 400 voire 350 FPS.




V - Victor


Veste tactique : Aussi appelé gilet tactique, c'est un vêtement porté au-dessus de l'uniforme normal, muni de nombreuses poches pour stocker une multitude d'accessoires, (lampes, jumelles, radios, chargeurs, grenades, fumigènes...). Il est généralement noir, mais certains fabricants les conçoivent d'une autre couleur (marron, vert olive...) ou avec du tissu de camouflage.




W - Whisky


WIA : Wounded In Action. Blessé au combat. C'est une situation que l'on ne trouve que rarement en partie d'airsoft, étant donné qu'une touche de bille sur le joueur ou son matériel l'élimine. Il existe cependant certains scénarii dans lequel un médecin peut "soigner" un joueur blessé en le touchant avec ses mains pendant un temps prédéterminé. Voir aussi: MIA* et KIA*.



X - X-ray


Xylophone : C'est un instrument de musique de la famille des idiophones (classe des lamellophones). Il est constitué de lames de bois de différentes longueurs qui sont frappées au moyen de mailloches terminées par une sphère parfois recouverte de caoutchouc ou de feutre. L'accordage des lames se fait différemment suivant les époques et les lieux. La disposition des lames est, le plus fréquemment, semblable à celle du clavier de piano. En fait, rien à voir avec l'airsoft.




Y - Yankee

Yak : Ruminant à poils longs que l'on trouve au Tibet. Aussi usité pour invectiver quelqu'un qui dégage une odeur nauséabonde "Pouah, putain, tu pues le yak Robert !". Rien à voir avec l'airsoft...quoi que...




Z - Zulu


Zeroing : Le fait d'ajuster les organes de visée (et éventuellement le hop-up) de sa réplique de sorte à ce que le point d'impact de la bille corresponde effectivement avec la cible visée. C'est tout simplement le fait de calibrer ses organes de viser.

Zippo mission : Mission de recherche et destruction, sans cependant vouloir nécessairement établir un contrôle permanent sur la région.
avatar
Champi

Messages : 786
Munitions : 2902
Date d'inscription : 09/07/2012
Age : 29
Localisation : Arkhangelsk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand glossaire de l'airsoft

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum